Tenerife – Cap sur le Nord

Arrivés la veille au soir sur l’île de Tenerife, nous avons récupéré la voiture, fait 2-3 courses pour remplir le frigo et bien dormi pour partir à l’aventure dès le premier jour. Direction donc le nord de l’île en prenant les petites routes de montagne en pleine forêt, afin de rejoindre le village de Chamorga.

Les gourdes sont pleines, les baskets sont aux pieds, c’est parti ! On prend très rapidement de la hauteur par rapport au village. Ça grimpe gentiment pour rejoindre un beau point de vue où l’on devine dans la vallée notre chemin du retour et l’océan un peu plus loin.

Plutôt que de choisir le chemin le plus direct, nous avons préféré faire un léger détour. On est là pour voir du pays ou pas ? Nous avions repéré un beau rocher au large et un vieux village à moitié abandonné à quelques kilomètres à l’ouest. Bonne idée que voilà !

Après une belle descente sur un sentier peu fréquenté (comprendre peu entretenu et avec des branches en travers), la côte est en vue. On devine d’abord d’anciens murs, puis des maisons, des cultures de bananes et on arrive vite sur une falaise surplombant l’océan. C’est grandiose !

Le sentier suit ensuite la côté. Toujours en balcon avec l’océan à gauche et la montagne à droite. On se sent tout petit et cette première randonnée nous dépayse totalement.

Le village de Bermejo ne tarde pas à apparaitre en contre-bas. Installé dans une sorte de double crique, on y trouve d’un côté le port et de l’autre la plage ainsi que les habitations. C’est tout petit, c’est charmant et on en profite pour piquer une tête dans l’eau salée.

En nageant, on voit arriver d’autres randonneurs et des locaux par le sentier du haut. Celui plus direct que l’on a boudé au début de notre marche ! Il est temps pour nous de remonter. C’est le début d’après-midi, on a bien trainé et il fait chaud.

Comme l’eau de mer donne soif, nous nous arrêtons dans ce qui semble être un petit commerce pour acheter deux bouteilles d’eau. Devant la porte des anciens du village boivent un coup, ils nous demandent d’où l’on vient et c’est parti pour taper la discute pendant un petit quart d’heure avant d’attaquer la grande montée jusqu’à la voiture.

C’est ça Tenerife, avoir l’océan sous les yeux mais devoir descendre de belles falaises pour rejoindre les plages !

En quelques chiffres, c’était :

  • 13.7 km de randonnée.
  • 870m de dénivelé, car une fois descendu à la plage il faut bien remonter.
  • 3H15 de marche, avec un bon rythme et sans compter les pauses évidemment.
  • Plus d’infos sur mon compte Strava ici.

Publié par Pierrick

Montagne, Outdoor, Drone & Photos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :