En passant par le Passet

Le sentier qui monte à l’Étale depuis le hameau de Comburce à Manigod emprunte le col du Passet avant de s’engager dans les pierriers. Au petit matin, la lumière y est magique ! Les couleurs sur les roches et les alpages m’ont complètement envouté. C’est pour ça que j’y suis allé deux week-ends de suite pour faire des photos et des vidéos et que je vous y emmène aujourd’hui.

2408-2018-043686356810998389.jpeg

Vous devez penser que je suis toujours en vadrouille en montagne, mais non. Je suis comme vous. Je travaille toute la semaine, en montagne certes, derrière mon bureau (et parfois sur le terrain). Alors dès que j’ai un peu de temps libre, le matin le soir ou en fin de semaine, je file avec ma copine, mon appareil photo et mon drone, à la chasse… aux images.

Je vous ferai prochainement un article sur ma vie, mon parcours et mes projets. Pour l’heure, revenons si vous le voulez bien au sujet du jour : le col du Passet.

Pour se rendre au Passet, rien de plus simple ! Après s’être garé au parking de Comburce, on prend le petit pont à droite puis suivre le sentier qui monte en alpage aux abords de très beaux chalets et fermes. D’abord dans les arbres, vous traverserez plusieurs alpages et croiserez parfois des troupeaux. Si vous avez un chien, il est recommandé de le tenir en laisse dans les parcs. Ça peut sembler évident, mais on ne le dit pas assez 😉

2408-2018-043086351218345470.jpeg

Le sentier passe par les lieux-dits suivants : la Turte et la Creuse. Le col sera ensuite droit devant entre les roches et quelques pierriers. Ça glisse un peu, mais avec de bonnes chaussures tout se passera bien. Une variante est possible à l’aller comme au retour pour monter directement à la Creuse ou bien passer par le Rosay. Cela permet de varier dans un sens ou dans l’autre, car le reste de la randonnée se fait sur un seul et même sentier.

2408-2018-043386353982034622.jpeg

Sans rentrer dans le détail, l’ascension représente 800m de dénivelé pour environ 1h15 à 1h30 de marche. Après un passage raide, on arrive rapidement au col. Et là, tout devient magique ! La combe de Foiroux s’ouvre à vous sur la gauche tandis que les alpages sur la droite descendent vers le chalet de Tardevant.

Une fois que le soleil passe par dessus le massif de l’Étale, l’ombre recule, l’air se réchauffe et tout s’illumine. La randonnée peut alors se poursuivre jusqu’au sommet de l’Étale, mais ça sera pour une autre fois. Oka, notre petite husky était déjà bien fatiguée. Nous sommes donc redescendus après avoir profité à fond de la vue qu’offre ce magnifique balcon naturel.


Et en vidéo ça donne ça

Et en mode trail aussi


Carnet de voyage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close