L’hiver prend de l’avance

La neige est tombée à pic pour ce week-end de trois jours. Pas le choix, il fallait aller voir ce que ça donnait sur les hauteurs. La vie est dure, hein ? Beaucoup ont déjà sorti leurs (vieux) skis pour faire les premières traces, mais je tiens trop à mon matos pour le flinguer enLire la suite « L’hiver prend de l’avance »

L’appel du Mont Charvin

Les journées raccourcissent. On passe à l’heure d’hiver… Et pourtant, le soleil est encore bien présent. Ce matin, malgré la fraicheur automnale, le ciel affichait grand bleu et les troupes une motivation d’acier. À table, la veille au soir, il s’agissait de savoir quel sommet nous allions grimper et le choix a été vite vu.Lire la suite « L’appel du Mont Charvin »

Solo sur les crêtes

Les choses sérieuses reprennent… en trail, en drone et en paysages à couper le souffle ! Voyant les montagnes blanchir depuis la vallée, ça me démangeait vraiment d’aller explorer de nouveaux sentiers en altitude. Ni une, ni deux, direction le massif de l’Etale à La Clusaz sur les hauteurs du col des Aravis. Après uneLire la suite « Solo sur les crêtes »

Neige d’octobre dans les Aravis

Hey salut ! Avouez que vous ne pensiez pas me revoir 😉 Désolé pour ces quelques mois d’absence, mais entre un nouveau job, des projets, des compétitions et des entrainements, je n’ai pas eu le temps d’écrire. Par contre, pour les photos, j’en ai un bon paquet en stock et de belles sorties à partager.Lire la suite « Neige d’octobre dans les Aravis »

Le Dévoluy, retour en terrain connu

Il y a quelques jours, ou quelques semaines… Car oui, le temps passe vite. Nous avons passé 3 jours dans le massif du Dévoluy. Un charmant coin perdu des Hautes-Alpes où j’ai habité et travaillé durant presque 3 ans. Bref, un séjour plaisir où les souvenirs sont présents à chaque pas. Même si je connaisLire la suite « Le Dévoluy, retour en terrain connu »

Giboulées… un peu d’automne au printemps

On avait pourtant pris l’habitude de savourer les journées à rallonge et les températures qui remontent. Mais voilà, c’était sans compter sur les aléas météorologiques que l’on appelle si joliment les giboulées. Attention : hors de question de se plaindre ici, car vous le savez, rien ne nous arrête ! Après avoir terminé cette belleLire la suite « Giboulées… un peu d’automne au printemps »