L’appel du Mont Charvin

Les journées raccourcissent. On passe à l’heure d’hiver… Et pourtant, le soleil est encore bien présent. Ce matin, malgré la fraicheur automnale, le ciel affichait grand bleu et les troupes une motivation d’acier. À table, la veille au soir, il s’agissait de savoir quel sommet nous allions grimper et le choix a été vite vu.

La Tournette ? Non, on connait déjà par coeur les deux tiers de la montée depuis chez nous. Alors, le Mont Charvin ? On a fait le lac plusieurs fois, avec ou sans neige, en rando, en trail, à ski ! Mais pas depuis le Bouchet. En voilà une idée qu’elle est bonne 😉

Drone en charge, remplissage des gourdes, un petit bonnet sur les oreilles au cas où, le chien… et c’est parti pour 1000m de dénivelé sur environ 5km de montée et 5km de descente. Une petite sortie qui nous a occupés 3 heures. Juste parfait quand on veut partir léger et être dans les temps pour le repas de midi à la maison.

Les premiers pas à travers la forêt ne durent pas longtemps et la montée se fait assez franche dès que l’on se retrouve en alpage. Les randonneurs semblent plus vouloir aller en direction du lac, ça tombe bien nous on va au sommet (il y aura moins de monde).

img_2231

 

On attaque la pente et on double les quelques personnes devant nous. Le sentier serpente quasiment jusqu’en haut et à chaque pas la vue se fait de plus en plus belle. Une fois au sommet, le lac est tout petit et la chaîne des Aravis se dessine devant nous. Le Mont Blanc aussi nous fait de l’oeil un peu plus loin sur la droite ! 😉

dji_0199

 

Après avoir bien profité de la vue (depuis le sommet et avec le drone qui dansait contre le vent). Oui, ça soufflait un peu quand même ! Direction, le même itinéraire pour rejoindre le parking de départ qui s’est bien rempli pendant la matinée. Avec le cocktail vacances, soleil et pas de neige en haut, autant vous dire qu’on a croisé un paquet de monde au retour.

img_2241

 

Il fallait être matinal pour avoir la montagne pour soi ! Ou bien être un peu fou et préférer longer une arrête très exposée pour couper tout droit. Un traileur bien motivé avait choisi de passer par là ! Pourquoi pas, me direz-vous ? Moi aussi, je fais partie de ces fous qui voient des itinéraires bizarres au bord du vide…

img_2253

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s