Noël… La montagne… La vie !

En ce jour de Noël, j’avais envie de partager avec vous mon moment préférée de ce début d’hiver. En fait, c’est plus qu’une série de photos ! Je trouve que c’est plutôt une traduction imagée mon mode de vie et mes choix professionnels.

Imaginez un instant : vous vous réveillez de bonne heure un dimanche matin (disons vers 6h00 6h30), vous buvez un petit thé et vous vous habillez pour aller courir dans la neige fraichement tombée cette nuit. Même si je sais qu’aux mots « courir » et « neige », certains se disent déjà qu’ils sont mieux dans leur lit, ce sont deux choses qui personnellement me font vibrer. Si on y ajoute un merveilleux lever de soleil sur des sommets encore vierges, je fonce 🙂

img_0086

La montagne est un mode de vie, ou plutôt un style de vie. On peut l’adopter pour des vacances, pour un week-end, pour une journée… Mais tous les jours c’est autre chose. Moi, j’ai toujours voulu me sauver de ma Haute-Saône natale pour aller me percher quelque part dans les Alpes. De là est née une autre passion, celle de l’image !

Photo ou vidéo – peu importe. L’important, ça n’est pas tant le format mais le souvenir ou l’émotion qui va avec un moment précis. Dans mon quotidien, j’essaie de faire rêver les internautes, de donner envie de passer un séjour en montagne, mais, au-delà du rôle purement publicitaire, c’est une passion que je veux partager avec le plus grand nombre.

img_0074

Pour ce 25 décembre 2019, ce ne sont donc pas seulement quelques photos que je publie ici. Ce sont des fragments de vie, des extraits de ce qui me passionne et qui me donne envie de me lever tous les matins pour aller travailler en montagne ou pour mes nombreux loisirs sportifs. Au final tout finit par se mélanger pour que chaque jour devienne une nouvelle aventure !

Belles fêtes de fin d’année à tous ❤


80348662_10221217505047619_7880042833741086720_n

Au dessus des nuages

Petite nouveauté bien sympathique dans les Aravis, la passerelle du col de Balme sur le domaine skiable de La Clusaz. Une passerelle de plus me direz-vous… Ouais peut-être, mais la vue vaut bien le détour. La preuve en images :

Lire la suite « Au dessus des nuages »

L’hiver prend de l’avance

La neige est tombée à pic pour ce week-end de trois jours. Pas le choix, il fallait aller voir ce que ça donnait sur les hauteurs. La vie est dure, hein ?

dji_0251

dji_0229

Beaucoup ont déjà sorti leurs (vieux) skis pour faire les premières traces, mais je tiens trop à mon matos pour le flinguer en tout début de saison. Alors pour patienter, place à un peu de randonnée. Au calme… presque tous seuls du côté du Sulens !

 

img_2240

La neige était là dès le départ au col de Plan Bois. La montée un peu gelée nous a fait glisser, mais ça ne nous a pas arrêté. Oui, une fois au sommet de ce magnifique point de vue, la crête nous attendait avec une belle descente tout droit dans la pente !

Le spectacle offert par les nuages, le soleil et la neige était grandiose !

img_2320

Bref, encore une claque visuelle et un début d’hiver qui s’annonce pas mal. À bientôt, pour la première session trail blanc de la saison 🙂

img_2364

 

L’appel du Mont Charvin

Les journées raccourcissent. On passe à l’heure d’hiver… Et pourtant, le soleil est encore bien présent. Ce matin, malgré la fraicheur automnale, le ciel affichait grand bleu et les troupes une motivation d’acier. À table, la veille au soir, il s’agissait de savoir quel sommet nous allions grimper et le choix a été vite vu.

La Tournette ? Non, on connait déjà par coeur les deux tiers de la montée depuis chez nous. Alors, le Mont Charvin ? On a fait le lac plusieurs fois, avec ou sans neige, en rando, en trail, à ski ! Mais pas depuis le Bouchet. En voilà une idée qu’elle est bonne 😉

Drone en charge, remplissage des gourdes, un petit bonnet sur les oreilles au cas où, le chien… et c’est parti pour 1000m de dénivelé sur environ 5km de montée et 5km de descente. Une petite sortie qui nous a occupés 3 heures. Juste parfait quand on veut partir léger et être dans les temps pour le repas de midi à la maison.

Les premiers pas à travers la forêt ne durent pas longtemps et la montée se fait assez franche dès que l’on se retrouve en alpage. Les randonneurs semblent plus vouloir aller en direction du lac, ça tombe bien nous on va au sommet (il y aura moins de monde).

img_2231

 

On attaque la pente et on double les quelques personnes devant nous. Le sentier serpente quasiment jusqu’en haut et à chaque pas la vue se fait de plus en plus belle. Une fois au sommet, le lac est tout petit et la chaîne des Aravis se dessine devant nous. Le Mont Blanc aussi nous fait de l’oeil un peu plus loin sur la droite ! 😉

dji_0199

 

Après avoir bien profité de la vue (depuis le sommet et avec le drone qui dansait contre le vent). Oui, ça soufflait un peu quand même ! Direction, le même itinéraire pour rejoindre le parking de départ qui s’est bien rempli pendant la matinée. Avec le cocktail vacances, soleil et pas de neige en haut, autant vous dire qu’on a croisé un paquet de monde au retour.

img_2241

 

Il fallait être matinal pour avoir la montagne pour soi ! Ou bien être un peu fou et préférer longer une arrête très exposée pour couper tout droit. Un traileur bien motivé avait choisi de passer par là ! Pourquoi pas, me direz-vous ? Moi aussi, je fais partie de ces fous qui voient des itinéraires bizarres au bord du vide…

img_2253

 

Solo sur les crêtes

Les choses sérieuses reprennent… en trail, en drone et en paysages à couper le souffle ! Voyant les montagnes blanchir depuis la vallée, ça me démangeait vraiment d’aller explorer de nouveaux sentiers en altitude. Ni une, ni deux, direction le massif de l’Etale à La Clusaz sur les hauteurs du col des Aravis.

Après une belle montée à travers les pistes de ski jusqu’au belvédère de Merdassier, je suis passé en mode freeride. L’idée étant de m’approcher du sommet en suivant une crête qui en ferait pâlir plus d’un. Si vous avez le vertige, asseyez confortablement et accrochez vous !

dji_0172

Si l’on n’a pas peur du vide, c’est tout simplement génial de se retrouver coupé de tout. Là-haut, le vent, quelques oiseaux et les premiers flocons offrent un spectacle qui laisse rêveur. Je suis très content d’avoir pu grimper sans difficulté en basket, mais j’ai aussi hâte d’y monter dans une bonne neige fraiche avec les skis de randonnée aux pieds.

dji_0162

Pas d’urgence. L’hiver a encore le temps d’arriver, mais l’envie se fait sentir ! D’ici là, je suis bien équipé :

  • Des Hoka One One Speedgoat 3 que je me suis dégotés en partenariat avec le site Plutosport.
  • Un bon pantalon de trail de chez Cimalp. Une marque française que j’ai découvert il y a peu et qui propose des vêtements techniques de qualité.
  • Mon fidèle sac d’hydratation Scott RC Trail dans lequel je glisse sans souci mon drone  Mavic Air.
  • Une belle paire de lunettes de soleil Cairn parce que, ça a beau être l’automne, le soleil tape encore bien.

Neige d’octobre dans les Aravis

Hey salut ! Avouez que vous ne pensiez pas me revoir 😉 Désolé pour ces quelques mois d’absence, mais entre un nouveau job, des projets, des compétitions et des entrainements, je n’ai pas eu le temps d’écrire. Par contre, pour les photos, j’en ai un bon paquet en stock et de belles sorties à partager. Si vous êtes là, c’est que vous êtes demandeurs… Alors on attaque avec le retour du froid et du blanc sur les sommets d’à côté.

dji_0127

Vous le savez peut-être déjà, j’habite en Haute-Savoie et plus particulièrement vers Thônes. Le parfait carrefour pour naviguer entre Annecy et les stations alentour, dont La Clusaz où je travaille. J’étais donc aux premières loges lorsque la neige a fait son retour la semaine passée. Après un week-end pluvieux de chez pluvieux, le ciel s’est bien dégagé le lundi matin. Laissant apparaître de beaux sommets fraichement saupoudrés.

dji_0143

Rien de bien fou… un tout petit centimètre… mais largement assez pour en prendre plein la vue ! Je suis donc monté en randonnée du côté de la combe de Balme à La Clusaz, avant de bifurquer dans la combe voisine de Torchère. Le drone dans le sac à dos, je me suis littéralement gavé. D’ailleurs, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire pour me dire ce que vous en pensez 🙂

On peut véritablement parler de beauté éphémère pour ces images, car tout a fondu en quelques jours. C’est le jeu de l’automne et des températures instables ! Mais, le froid aura tout le temps de s’installer sur les hauteurs pour nous poser un beau manteau neigeux où j’espère bien être un des premiers à aller faire ma trace le moment venu. D’ici là, je trotte, j’écris et je prépare encore plein de jolis trucs !